Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Conseil de Développement de Loire-Atlantique - "La vie privée & Internet : un problème de vieux cons?"

Jeudi 9 octobre 2014 - Une conférence présentée par Jean-Marc Manach et organisée par le Conseil de Développement de Loire-Atlantique.


Sommes-nous pistés sur le net ?

Photo AM MAG - Vie privée et internet : parlons-en !
Photo AM MAG - Vie privée et internet : parlons-en !
Jean-Marc Manach est journaliste d’investigation français spécialiste de l’Internet et des questions de surveillance et de vie privée.

Il collabore ,entre autres titres, pour le compte de « Envoyé Spécial ».
Il blogue pour Le Monde.fr (Bug Brother). Il est également co-auteur de Big Brother Awards : les surveillants surveillés, et de La vie privée, un problème de vieux cons ?


Bref, un data Journaliste d’investigation et un précurseur dans la mise en question de la sécurité et de la liberté numérique.

Sommes-nous pistés sur internet lorsque l’on consulte des sites ? Peut-on nous géo-localiser ? Et surtout, sommes-nous fichés et classifiés par analyse de nos us numériques ?


La réponse est clairement OUI - confirmée à de multiples reprises par des révélations médiatisées tel que le scandale des surveillances opérées par la NSA sur nos usages numériques.



Les forces de l’ordre Françaises disposent d’un fichier nommé TAGE, issu de la mise en commun des fichiers de fichage numérique de la Police Nationale et de la Gendarmerie . Selon JM Manach , 12% de la population française est fichée dans TAGE comme « suspectés à un moment M, et donc, potentiellement à risque » . Ce fichier ne connait pas le droit à l’oubli même si beaucoup de personnes fichées sont innocentées des faits suspectés.

Ouf! Ce fichage leur interdit toutefois d’accéder à bon nombre d’emplois.



Vie privée, vie publique : seulement une façon de voir les choses ...??

Photo AM MAG - " Vie privée & internet : un problème de vieux cons ?"
Photo AM MAG - " Vie privée & internet : un problème de vieux cons ?"
J.P. Manach relativise les effets de ce fichage : "Il y a plus de personnes qui trouvent un emploi grâce à Facebook que de personnes qui le perdent ou n’y accèdent pas ». Il met bien en lumière que l’usage numérique n’est pas une affaire de vie privée mais bien, de vie publique ; là où les utilisateurs se trompent, c’est dans l’idée qu’ils se font de ces outils parce qu’ils sont seuls face à leur écran ou smartphone.


A considérer sérieusement et en tout cas :

Toute action numérique sur Internet ou un réseau social laissera forcément des traces et pourra avoir des conséquences par la récupération d’informations de navigation ou de contenus.


Par ailleurs, un compte Facebook est connecté en moyenne à 300 « amis » qui peuvent à leur tour partager votre information même si vous l’avez envoyée en mode privé - Or la confidentialité ne peut pas être demandée aux acteurs des réseaux sociaux dont le but est de propager...




"La question de vie privée et internet est bien une affaire de vieux cons", à savoir de personnes qui ne maîtrisent pas ces outils nouveaux à évolution très rapide par opposition aux jeunes "cons" qui sont nés et ont grandi avec ces nouveaux outils.



Quid des usages et dangers pour nos enfants ? Les parents désireux de « protéger » leurs enfants des risques numériques ne doivent pas « frustrer » ces jeunes publics bien adaptés au numérique - Le numérique fait partie intégrante de leur vie sociale.


Selon J.P.Manach : « il ne faut déculpabiliser au lieu de censurer et atténuer le clivage générationnel ».


Ce n’est pas parce que l’on a peur des risques numériques qu’il faut les interdire à nos enfants. Conseil et recommandations : renseignez-vous, communiquez avec les « jeunes cons » et œuvrez ensemble pour un usage maîtrisé des outils numériques.



« Nous sommes passés d’un sentiment de liberté à une parano collective »

Photo Cdla. J.P. Manach.
Photo Cdla. J.P. Manach.

Le danger vient-il des jeunes qui balancent tout sur les réseaux ?



A cette question J.P. Manach répond que nous ne les avons pas attendus pour faire de tout sur internet et donne l’exemple du site « Jacquie et Michel TV » qui met en ligne depuis la fin des années 90 des vidéos libertines qui leur sont transmises et dont l’audience atteint plus de 500 000 vues à chaque fois.



En conclusion, J.P.Manach explique que « nous sommes passés d’un sentiment de liberté à une parano collective » ; le numérique est un formidable outil de communication et d’information qu’il faut utiliser mais ne pas y faire n’importe quoi ; bien garder à l’esprit qu’il y aura forcément une trace, ce qui fait aussi la richesse de cet outils d’échange et de partage dont wikipédia est une belle illustration.


Renseignez-vous sur l’outil avant de l’utiliser comme on lit une notice mais ne craignez-pas de l’utiliser car il fait partie intégrante de la vie actuelle ; ne vous comportez-pas en vieux con en diabolisant le numérique, cherchez à apprendre ses codes comme savent le faire les jeunes même si leur insouciance les mène parfois à certains excès...




Informations complémentaires sur le site web du Conseil de développement :

http://conseil-developpement.loire-atlantique.fr


Notez



Les Infos près d'ici... | Soumettre un article | Mentions Légales | Contact | Coups de coeur de la rédaction | Informations | L'info des réseaux





Partager ce site



Inscription à la newsletter

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      


Savoir-faire & Diffusion - Ancenis Mauges MAG est le média local d'une agence en communication- Conseil en stratégie. Notre objectif: communiquons autrement, communiquons mieux!