Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Dansez en Pays d'Ancenis - Les confidences de Denise Bourguet (Ancenis)

Notre coup de coeur à quelques jours des championnats départementaux et régionaux de danse à Ancenis ( dernier week-end de novembre 2014 ) , sera une rencontre !
Et quelle rencontre !! Quelle grande dame !

AM MAG a rendu visite à Madame Denis Bourguet - une figure emblématique sur le territoire du Pays d'Ancenis et au-delà.

Interview inédite.


A Ancenis , Denise Bourguet vit avec la danse ...

Et pourtant elle n’est pas tombée dedans toute petite ! 


Tout près d'ici, qui n’a pas appris la valse, le rock ou encore le tango avec Denise Bourguet… 


Dans le paysage local, tout le monde la  connait depuis de nombreuses  années. 


Octogénaire,  elle  est  toujours sur le terrain et assure 3 heures de cours consécutives et ce, dans plusieurs communes !


Toujours dynamique, souriante, pleine d’entrain, Denise partage sa passion pour la danse chaque semaine auprès d'adultes et d'enfants ( nouveauté 2014 !). 



Ancenis ­Mauges MAG l’a rencontrée à l’occasion des championnats de danse départementaux et régionaux 
à Ancenis. 


Peut- ­être l’y rencontrerez-­vous…




Denise Bourguet, Saint Géréon.
Denise Bourguet, Saint Géréon.

A bien plus de 80 ans ( arrêtons de compter !), Denise enseigne la danse en Pays d'Ancenis ...

AM : Denise, comment et quand avez ­vous commencé la danse ?



DB : Je suis fille de musiciens, d'ailleurs musicienne moi-même, puisque je joue du piano. 

La vie m’a fait arrêter le piano - la famille, notamment.


J’ai  élevé mes  7  enfants. Puis les  aléas  du quotidien ont fait  que je me suis finalement  enfermée  dans les tâches 
ménagères. 


Dans le début des années 1970 -­72 , j’ai voulu sortir de ce cercle et je me suis alors tournée vers l’animation gymnastique. 


J’ai passé une formation pour devenir animatrice fédérale diplômée en gymnastique. Puis j'ai commencé à 
donner mes premiers cours.


Parallèlement je proposais à mes élèves des cours en danses du monde, après avoir effectué un stage thématique. 


J’avais envie de faire danser les gens.


Au  sein  de  l’association  ADGE, je donnais donc  des  cours  de  danses  du  monde  sur  Ancenis. 



Continuant à me former régulièrement. 





AM : Pourquoi et comment êtes- ­vous venue aux danse de salon ? 



DB : Lors d’une sortie dans un centre social culturel à Nantes, je suis tombée sur une affiche de danse de salon. 

J’ai   immédiatement téléphoné à la personne responsable et c’est comme ça que j’ai entamé une formation 
pour les danses de salon.


C’était en 1990.





AM : Aujourd’hui que proposez-­vous ? 



DB : Aujourd’hui je  propose  des  danses  de salon (valse, tango, rock,  paso  doble…) mais  aussi  des 
danses latino comme le cha cha, la rumba, la salsa… et les danses en ligne.


J’assure 9 heures de cours par semaine par tranches de 3 heures.


Le lundi à Mésanger pour l’association Cliff danse  de 19h à 20h pour les débutants, 20h à 21h pour le perfectionnement et 21h à 22h pour les plus férus. 


Le mardi je vais à Couffé avec gym danse - mêmes horaires- et le mercredi direction Saint Géréon avec Valse 
and Co
 - toujours les mêmes horaires.



Je reste à l’écoute de la demande. Par exemple cette année pour la première fois, j’enseigne les danses 
de salon à une personne en fauteuil qui souhaitait danser avec son mari.


Forcément, cela m’oblige à m’adapter mais c’est un réel plaisir quand on voit le bonheur dans les yeux d'un couple qui danse. C’est très émouvant!


Chaque année,  je pars en formation avec quelques professeurs particuliers professionnels durant 
l’été. C’est aussi l’occasion pour moi de me ressourcer, j’ai besoin de les retrouver. 





AM : Qu’est ce qui qui vous pousse à continuer la danse ? 




DB : Je me shoote avec ça (rires). 

Je pense danse, je vis a avec la danse. 


Sans la danse, je ne sais pas ce que je ferais. 


J’ai  envie  d’emmener  mes  élèves  toujours  vers  le  meilleur,  vers  le  haut , de les  faire 
progresser ; je leur transmets ma passion pour la danse. 



Mon moteur c’est d’être toujours en recherche de nouvelles danses à apprendre. 


C’est très enrichissant d’apprendre aux autres. 


Et mes élèves aiment ça, ils arrivent ¼ h avant le cours, tous impatients de commencer.


C’est même devenu autant un moment de danse que de rencontres. 



Il y a toujours un verre et un gâteau à partager à la fin des cours.


Certains me suivent depuis une dizaine d’années. 



J’ai même quelques couples qui se sont formés lors de mes cours….





Notez



Les Infos près d'ici... | Soumettre un article | Mentions Légales | Contact | Coups de coeur de la rédaction | Informations | L'info des réseaux


Savoir-faire & Diffusion - Ancenis Mauges MAG est le média local d'une agence en communication- Conseil en stratégie. Notre objectif: communiquons autrement, communiquons mieux!