Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Deuxième Marianne d'Or pour la ville d'Ancenis

Depuis 1998, la ville mène une politique très active pour prévenir les addictions aux travers de nombreuses actions thématiques et événementielles. En 10 ans d’expérience, elle a conduit plus de 100 actions, informé 15 000 foyers et sensibilisés 10 000 jeunes. Jugée pertinente et innovante par beaucoup d’observateurs, sa démarche repose sur des principes clés : la mutualisation des expériences, l’information parallèle des publics (jeunes, familles et professionnels…) et la volonté de rendre le jeune acteur de sa propre prévention.

Depuis 2005, la ville organise tous les deux ans : la Semaine Prévention Addictions. Cet évènement régional s’articule autour de trois temps forts :

- un temps d’information pédagogique en direction de 800 lycéens : spectacles, expositions et conférences ;

- une conférence thématique pour les parents (environ 400 participants),

- un colloque pluridisciplinaire, des « Assises prévention addictions », qui réunissent 500 professionnels.

La quatrième édition de cette Semaine Prévention Addictions a eu lieu en novembre 2011. Elle était consacrée aux consommations festives des jeunes (alcool, cocaïne…), aux addictions comportementales (jeux vidéos, messageries, cyberdépendance…), aux dérives de la cyber sexualité (images et vidéos sur téléphones portable, internet : sextings, dédipix, skins party…).


Les médias télévisés et la presse locale ont souvent rendu hommage au caractère novateur de notre action. Loin d’avoir les moyens des métropoles ou collectivités régionales, la politique préventive de la ville s’inscrit résolument dans la proximité. Au-delà de la sensibilisation, elle a aussi pour objectif de favoriser l’accueil, le soin et l’écoute des jeunes en difficulté ou de leurs proches.

Source : www.ancenis.fr


Qu'est-ce que le concours de la Marianne d'or ?

Deuxième Marianne d'Or pour la ville d'Ancenis
Le concours de la Marianne d'Or est un prix d'excellence des municipalités de France. Il honore les communes de métropole et d'Outre-Mer qui méritent que leurs initiatives, actions, politiques soient connues et reconnues, et deviennent une référence au niveau national.

Le concours a été inventé en 1984 par le Sénateur Edgar Faure et Alain Trampogliéri, conseiller municipal de Saint-Tropez.


Depuis 1984, Alain D. Perrin, président de Cartier International, fait réaliser les récompenses sous forme de bustes en or, présentés dans un coffret rouge et or du célèbre joaillier.


Ce concours permet de mettre en exergue les politiques de certaines municipalités qui ont porté leurs fruits. Il s'ouvre sur de nombreux domaines comme le développement économique, l'emploi, la culture, les services aux habitants...





Lors de la cérémonie des voeux qui se déroulait à Ancenis vendredi 6 janvier, Alain Tamploglieri est venu en personne décerner la Marianne d'Or à Jean-Michel Tobie, maire d'Ancenis.


L'objet de cette récompense : les nombreuses actions de prévention menées pas la ville d'Ancenis sur le terrain.



Entretien avec Jean-Michel Tobie, Maire d'Ancenis et Nicolas Mémain-Macé, chargé de mission "Prévention"

Deuxième Marianne d'Or pour la ville d'Ancenis

Monsieur le Maire, ce n'est pas la première fois que la ville d'Ancenis obtient une Marianne d'Or. Quelle était votre première récompense ?



Jean-Michel Tobie - "Elle concernait la certification de la restauration scolaire aux normes de 2001.
En effet los produits servis dans les établissements scolaires d'Ancenis ont bénéficié très tôt d'une traçabilité complète. En 2001 : c'était tout à fait novateur...
La crise de la Vache Folle nous a ensuite prouvé qu'il ne s'agissait pas là d'un coup d'épée dans l'eau.
D'ailleurs au coeur-même de la crise de la viande bovine, la ville d'Ancenis a continué à servir sans risque de la viande de boeuf aux enfants scolarisés".






Cette seconde Marianne d'Or valorise et récompense les actions de prévention contre les addictions menées par la ville d'Ancenis.
Pouvez-vous nous expliquer votre combat et le décrire étape par étape?



Jean-Michel Tobie - "Souvenez-vous : nous avions engagé un travail sur les drogues et avec les parents, dès 1998. A cette date, une brochure avait été éditée par nos soins et distribuée aux élèves à partir de la quatrième, dans les établissements d'Ancenis.

Cette première brochure avait pour but d'ouvrir le dialogue avec les parents d'élèves et les collectivités éducatives.

Nous avions alors multiplié les actions sur le terrain. Les jeunes eux-mêmes avaient pu mettre en scène leurs problématiques de façon originale : ils avaient joué leurs situations dans une pièce de théâtre participatif, le tout formalisé par la troupe de la Pastière à Nantes.

A cette date, Ancenis était la plus petite collectivité lancée dans cette affaire-là".








Lutter contre les addictions : quelles étaient vos motivations et les raisons d'un tel combat. Ancenis est-elle une ville à risques ?


Jean-Michel Tobie - " Non absolument pas. Ancenis n'est pas une ville risques. Simplement, nous faisons un constat : la ville accueille et rassemble chaque jour entre 4000 et 5000 élèves dans ses établissements scolaires et ses centres de formation.

Puis nous avions jugé qu'il était important de favoriser les échanges entre les professionnels sur les différentes pratiques en cours. Alors sont nées les Assises Prévention Addiction.

Les collectivités locales travaillent avec leurs propres moyens. Nous souhaitions d'abord créer un lieu d'échange.


L'événement des Assises qui était donc tourné vers les professionnels, touche désormais beaucoup de familles d'Ancenis et des alentours.

La dernière conférence-débat sur les nouveaux comportements des jeunes a fait salle comble au Théâtre Quartier Libre.

Pourquoi? Parce que le sujet des addictions touche tout le monde.

Le terme d'addiction a également évolué avec le temps".






Quelle prévention dans les années à venir ? Lors des Assises 2011, les spécialistes présents ont évoqué des comportements émergents ; La prévention touche bien des domaines. Comment choisissez-vous les thématiques abordées au sein du service Prévention ?



Jean-Michel Tobie - " Dès nos débuts, la notion de prévention s'est élargie au fur et à mesure que nous avancions. Il s'agit finalement d'une évolution sociétale. Les jeux vidéos et internet ont soulevé de nouveaux problèmes...

Localement, nous écoutons d'abord les parents qui viennent nous voir et signaler tel ou problème.
Les parents expriment parfaitement leurs besoins sur le terrain. Nous agissons ensuite et à partir de cette demande.

Au début encore, nous avions évoqué la drogue et ses dépendances car nous avions entendu un appel au secours. Nous avions aussi rencontrés les médecins scolaires, tous unanimes.

L'ouverture des réseaux présentait aussi de nouveaux risques. Néanmoins, il a été difficile en 1998 d'éditer cette brochure présentant les différentes drogues existantes. Certains craignaient que nous ne fassions la promotion de ses produits. Ce qui était totalement faux. Et puis, nous avions alors fait le choix de citer les "drogues licites" telles que l'alcool, les médicaments et le tabac ... Qu'est-ce qui tue le plus aujourd'hui en France ?...
Nous voilà bien dans un débat société... Il est aussi question de lobbies financiers, bien évidemment.

Les temps changent :

En 1998, nous évoquions les produits stupéfiants.

L'anorexie était encore un mal marginal. On commençait tout juste à le dire.

5 ans plus tard, nous parlions d'addiction.

Puis nous avons distingué l'addiction aux produits et de l'addiction comportementale.


Aujourd'hui, les nouvelles technologies avancent. Mais nous ne sommes vraisemblablement pas capables de faire le tri...


Ce qui a changé en 10 ans ? Aujourd'hui, on peut enfin dire les choses".






Monsieur Le Maire, vous avez été interrogé par Monsieur Etienne Apaire sur le futur plan national de la Mission Interministérielle de Lutte contre la Drogue et la Toxicomanie (MILDT) ; qu'est-ce que cela signifie concrètement ?



Jean-Michel Tobie - "Les communes sont les partenaires privilégiés de la MILDT. Pour que l'Etat puisse élaborer son plan d'actions, le ressenti local est primordial".

CLSPD à Ancenis : quésaco ?

Deuxième Marianne d'Or pour la ville d'Ancenis
Le Conseil Local de Sécurité et de Prévention contre la Délinquance a vu le jour en 2001. Jean-Michel Tobie était alors adjoint au maire délégué à la Prévention. Nicolas Mémain-Macé a pour fonctions de coordonner les actions de prévention auprès de l'ensemble des acteurs locaux.

Il souligne : "L'éducation à la citoyenneté est aussi une particularité de la ville d'Ancenis. Il s'agit d'une belle porte d'entrée qui nous permet aussi de toucher les plus jeunes".

"Notre objectif"
, reprend Nicolas, "est bien de tendre la main aux familles. Pour cela, la ville a mis en place une cellule d'écoute via son site internet. Chaque année, une quinzaine de particuliers frappent à ma porte pour un problème de comportement ou de produit.

Les coups de fil affluent parfois de bien loin..."

Les Infos en plus : les adresses utiles

LA CELLULE D'ECOUTE

L’action principale de ce service est de prévenir les comportements déviants, notamment chez les jeunes, et ceci avec l’aide d’actions de prévention. Ce service a également un rôle d’écoute et d’accueil.

Pour cela, Nicolas Mémain-Macé se trouve à votre disposition à la mairie,
Direction des Services à la Population – Place Foch
au 02 40 83 87 07
ou n.memain-mace@ancenis.fr





L'ASSOCIATION LE TRIANGLE - Centre de soins et de prévention des Toxicomanies à nantes tient une permanence à Ancenis, tous les mercredis de 14 h à 17 h.
Centre Médico-social
209, Bd Docteur Moutel
44156 Ancenis
(2ème étage à gauche)

Accueil sur rendez-vous - entretiens individuels, anonymes et gratuits.

Contactez Cécile Dubois au 02 40 83 23 57 ou 02 40 48 48 58.






ALLO ANOREXIE BOULIMIE 44 : le site internet Allo Anorexie Boulimie.
Permanences téléphoniques : le lundi de 18h30 à 20h00: 06 40 42 93 89
Vous pouvez également nous joindre en semaine au : 06 31 15 57 31. En cas d'absence, n'hésitez pas à laisser un message avec vos coordonnées si vous souhaitez être recontactés.




ACTION INNONCENCE
: www.actioninnocence.org



E-ENFANCE : www.e-enfance.org




Le site internet de la ville d'Ancenis : www.ancenis.fr






Notez



MAG #10 ELLES (Le 8 mars & les 364 jours suivants) | Pays d'Ancenis | Mauges Communauté | Ancenis à la Une | Saint-Mars-La-Jaille Actualités | Ligné Info | Le P'tit Mag Saint-Géréon (TAP - Ateliers P'tits Reporters) | Erdre & Gesvres | Angers Actualités | Le Blog des écoles | Le Blog des Sports | Blog pour Tous | Loire - Atlantique







Partager ce site



L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Renseignez les informations que vous voulez transmettre en n'oubliant pas les éléments essentiels que sont la date et le lieu, un contact, une photo. Ecrivez toujours en lettres minuscules. Attention - Flyers et publicités seront facturés.



Savoir-faire & Diffusion - Ancenis Mauges MAG est le média local d'une agence en communication- Conseil en stratégie. Notre objectif: communiquons autrement, communiquons mieux!