Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Le prix littéraire du pays d’Ancenis, c’est aussi pour les lycéens !

Publirédactionnel - Communauté de Communes du Pays d'Ancenis.


Rencontre avec Karine Serres, auteure de "Monde sans oiseaux" et sélectionnée dans le cadre du prix littéraire de la Compa.


«Il est difficile de toucher les adolescents car ils ne fréquentent pas les bibliothèques »
explique Rose-Marie Legendre, responsable lecture à la Communauté de Communes du Pays d'Ancenis.


Nouveauté 2015 - C’est en partant de ce constat que le prix littéraire, initié il y a trois ans, a été ouvert aux lycées d’Ancenis.


Le lycée Maillard-Joubert a répondu présent avec la participation de deux classes de seconde.


Les 70 élèves découvrent et lisent les 6 titres sélectionnés, avant de voter pour leur livre préféré - ce avant le 17 mai.


Vendredi 27 février 2015, ils ont eu l’occasion de rencontrer Karine Serres, auteur de « Monde sans oiseaux ».

Un moment privilégié, presque amical où les élèves ont posé de nombreuses questions.

Lire en Pays d'Ancenis ( Photo AM MAG) : beaucoup de questions pour Karine Serres, auteure sélectionnée cette année.
Lire en Pays d'Ancenis ( Photo AM MAG) : beaucoup de questions pour Karine Serres, auteure sélectionnée cette année.

Questions d'élèves à Karine Serres :


Pourquoi écrivez-vous ?



« J’écris en espérant que cela va toucher le lecteur. Rencontrer le public est un vrai plaisir, j’adore les moments de rencontres. »



Qu’est-ce qui vous a inspiré pour votre roman ?



« Je suis parti d’une impression quand je me trouvais au bord de l’eau, au bord d’un lac.

Puis petit à petit une histoire s’est construite autour de cette impression. »





Les élèves ont été très intéressés par le métier de romancière, posant à notre auteure de nombreuses questions : quels conseils pour écrire ? Comment est-elle devenue écrivain ? Sa passion pour le théâtre et le roman, quand a-t-elle commencé à écrire…


« Ça été comme un déclic, un truc c’est passé. J’ai compris que je pouvais m’approprier les mots, raconter mes propres histoires.


Alors j’ai commencé à écrire des histoires pour moi. Mais comme je me mettais des barrières : des parents qui n'étaient pas du milieu, une orthographe fragile ; je n’étais pas bonne en dissertation à l’école… je n’y croyais pas...


Et puis ... C’est revenu quelques années plus tard alors que travaillais pour des décors de théâtre. J’ai commencé à écrire une pièce de théâtre puis je l’ai montré au metteur en scène qui a aimé et décidé de la monter sur scène. Et le public a aimé. Je suis devenue écrivain vers 27-28 ans. »




Quels conseils pour réussir ?


« Pour y arriver il faut s’entraîner tel un sportif, écrire beaucoup, encore et toujours ; et ne pas se mettre des barrières comme moi.

Il faut aussi arriver à comprendre ce qui se passe dans notre tête, on a tous des histoires dans nos têtes. »




Une bien belle rencontre littéraire - en tout cas - et peut-être la naissance de futurs écrivains " made in Pays d'Ancenis" au sein des élèves ?!



Notez



Pays d'Ancenis | Mauges Communauté | Ancenis à la Une | Saint-Mars-La-Jaille Actualités | Ligné Info | Loire - Atlantique





Partager ce site



Inscription à la newsletter

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      


Savoir-faire & Diffusion - Ancenis Mauges MAG est le média local d'une agence en communication- Conseil en stratégie. Notre objectif: communiquons autrement, communiquons mieux!